Jazz au théatre
Festival Django Reinhardt | 4ème édition
160
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-160,page-child,parent-pageid-16724,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_from_right,qode-content-sidebar-responsive,columns-3,qode-theme-ver-10.1.1,hide_inital_sticky,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Button Back

4ème édition

___

Les 19, 20 & 21 novembre 2015

▸ Agathe Jazz Quartet

 

▸ Kyle Eastwood Quintet

 

▸ Jon Boutellier Quartet

 

▸ Hugh Coltman

 

▸ Yaron Herman & Ziv Ravitz

 

▸ Sarah Mckenzie Quartet

Agathe Iracema

 

Agathe Iracema : chant
Leonardo Montana : piano
Juan-Sebastien Jimenez : contrebasse
Pierre-Alain Tocanier : batterie

 

Agathe Iracema, chanteuse franco – brésilienne naît et grandit à Paris. Entre arrangements modernes de standards de jazz et compositions originales, le « Agathe Jazz Quartet » fait souffler un vent de fraicheur dans le paysage du Jazz français. Après avoir été distingué par le Rezzo Jazz à Vienne en 2011 et lauréate des Trophée du Sunside elle sort son véritable premier disque cette année, sur le label Neukang/Harmonia Mundi, avec comme invités : l’excellent trompettiste Nicolas Folmer et le légendaire tromboniste Fred Wesley. Le disque « Feeling Alive » marque son entrée dans la cour des grandes.

Kyle Eastwood Quintet 

 

Kyle Eastwood : basse, contrebasse
Chris Higginbottom : batterie
Andrew Mccormack : piano
Quentin Colins trompette
Brandon Allen : saxophone

 

Kyle Eastwood a déjà enregistré cinq albums. Avec le dernier en date « Timepieces » composé de reprises d’Herbie Hancock ou Horace Silver et de compositions personnelles, Kyle Eastwood -« fils de » [Clint Eastwood pour ceux qui l’ignore encore]- rend hommage aux meilleures pages du jazz. Bassiste et contrebassiste, le fils de Clint Eastwood tient de son père la passion absolue du jazz et le talent inné de la partager. Kyle est de cette nouvelle génération qui réinvente le genre en respectant ses maîtres, repoussant toujours plus loin les frontières de son univers dans la quête d’une tradition à la fois revendiquée et renouvelée.

Prodigue inventif d’un jeu élégant et raffiné au son chaud et profond, allant droit à l’essentiel, il explore inlassablement les possibilités de la basse, magique instrument à la fois mélodique et rythmique.

Jon Boutellier Quartet

 

Franck Amsallem : piano
Géraud Portal : basse
Philip Maniez : batterie
Jon Boutellier : saxophone

 

Le saxophoniste Jon Boutellier multiplie les collaborations et les projets, tête pensante de l’orchestre qui monte, The Amazing Keystone Big Band. Il forme également un quartet aux compositions brillantes, et à l’enthousiasme contagieux ! La relève est assurée ….

Hugh Coltman « Shadows – Songs of Nat King Cole »

 

Hugh Coltman : chant
Thomas Naim : guitare
Gaël Rakotondrabe : piano
Laurent Vernerey : contrebasse
Raphaël Chassin : batterie

 

Le saxophoniste Jon Boutellier multiplie les collaborations et les projets, tête pensante de l’orchestre qui monte, The Amazing Keystone Big Band. Il forme également un quartet aux compositions brillantes, et à l’enthousiasme contagieux ! La relève est assurée ….

Yaron Herman « Everyday »

 

Yaron Herman : piano
Ziv Ravitz : batterie

 

La première ligne de sa discographie, c’était un duo avec le batteur Sylvain Ghio, Takes 2 to Know 1. Douze ans plus tard, Yaron Herman réitère l’expérience mais avec son complice Ziv Ravitz pour son septième album – le premier pour le label Blue Note. Entre-temps, le pianiste israélien a fait du chemin : récompensé par une Victoire de la Musique en 2008, le garçon a multiplié les expériences sonores avec une inlassable gourmandise. Adepte de l’art du grand écart, cet ancien basketteur aime passer de Gabriel Fauré à Britney Spears, du duo avec Michel Portal au quintet avec la trompette d’Avishai Cohen, de l’improvisation la plus sinueuse à la pop la plus colorée. Conséquence : ses concerts ressemblent à des films pleins de rebondissements.

Sarah McKenzie

 

Sarah McKenzie : piano, chant
Jo Caleb : guitare
Pierre Boussaguet : contrebasse
Gregory Hutchinson : batterie

 

Sarah McKenzie est une pépite musicale. Ne manquez pas la chance d’entendre cette dame en live ! » La recommandation émane de James Morrison, star de la musique jazz australienne et compatriotes de Sarah Mc Kenzie devenue prophète en son pays puisque diplômée de l’Académie « West Australian of Performing Arts » et lauréate du prix du meilleur album de jazz ARIA (le Grammy© australien). Une voix à part, une présence incontestable, de superbes reprises de Duke Ellington, Irving Berlin ou Shirley Horn, mais aussi un réel talent de composition à découvrir lors du festival Jazz au théâtre de Fontainebleau.