Jazz au théatre
 

Samedi 8 juillet

Prairie du bois d’Hyver

Parc du château de Fontainebleau

©Simon Pagé

TCHA-BADJO

16H30

Damien Levasseur: guitare, voix

Charles Fréchette: guitare, voix

Coline Rigot : violon

Jean-Baptiste Guerrier : contrebasse

Jean Russel : contrebasse, voix

Lauréat du Tremplin du Village des Luthiers 2016, Tcha-Badjo s’offre cette année la grande scène. Avec leurs deux guitares, contrebasse et violon, ce groupe de jazz manouche originaire du Québec, parcourt depuis cinq ans les endroits les plus improbables du globe avec leur cavavane motorisée. Leur musique très énergique est directement influencée par Django Reinhardt et jazz américain et leur répertoire oscille entre vieux classiques réarrangés, compositions et morceaux traditionnels d’Europe de l’Est. Tcha-Badjo, c’est l’esprit festif d’une musique qui vous fera sourire et danser !

L’album : Panamerica / Autoproduction

©Simon Pagé

ROBIN NOLAN’S SIN CITY

17H30

Robin Nolan : Guitare

Kevin Nolan : Guitare 

Arnoud Van Den Berg : Basse

Fusionner le monde de Django Reinhardt à celui d’AC/DC, il fallait oser ! C’est ce que propose le guitariste manouche de renommée internationale Robin Nolan et sa « Djangus », une diabolique guitare manouche fabriquée dans le style de la célèbre Gibson S.G. d’Angus Young. Son récent album « Sin City » passe à la moulinette gypsy jazz des hymnes tels « Back In Black », « Hells Bells » et « You Shook Me All Night Long », interprétés uniquement aux guitares acoustiques et contrebasse. Le résultat est novateur, jubilatoire et vraiment croustillant. Standards de Django Reinhardt, jazz manouche, swing et tubes des Beatles mélangés aux hits d’AC/DC comme vous ne les avez jamais entendus auparavant !

 

L’album : Sin City / Autoproduction

©Ducasse

TRIO PONTY – LAGRENE – EASTWOOD

19h

Jean Luc Ponty : Violon

Bireli Lagrène : Guitare

Kyle Eastwood : Contrebasse, basse électrique.

Le jeu prodigieusement intuitif de Biréli Lagrène, Kyle Eastwood dont la dextérité à la contrebasse ne cesse de surprendre, Jean-Luc Ponty en inventeur du violon moderne et à la carrière exceptionnelle en France, puis aux Etats-Unis : trois grands jazzmen en réunion exceptionnelle pour repousser les limites de l’imagination en redéfinissant l’art du trio à cordes d’une manière remarquable et vertigineuse. 14 cordes virtuoses ancrées dans l’acoustique contemporaine pour un jazz déchaîné empreint de lyrisme et de groove. Un des projets musicaux les plus excitants et prometteurs de l’été servi par des maîtres du genre.

 

DHAFER YOUSSEF

20h45

Dhafer Youssef : oud, voix

Aaron Parks : piano

Matt Brewer : basse

Arthur Hnatek : batterie

Après le succès phénoménal de son dernier album « Birds Requiem », Dhafer Youssef, grand maître de l’oud, vocaliste hors pair, explorateur infatigable et compositeur prolifique, revient pour transcender le beau et l’étrange avec son nouveau projet  « Diwan Of Beauty And Odd ». Accompagné de la fine fleur du jazz new-yorkais, l’enfant prodige de la Tunisie nous embarque dans un voyage envoûtant, intrigant où les influences orientales groovent au cœur d’un  New York urbain pour réconcilier en un message de paix universel le traditionnel et le contemporain. Avec ce jazz spirituel, hypnotique et poignant, Dhafer nous emporte.

L’album : Diwan Of Beauty & Odd / OKeh / Sony Music

©Flavien Prioreau

SUITE DE LA PROGRAMMATION À VENIR…