jeudi 24 juin

Angelo Debarre

Angelo Debarre : guitare solo
Ludovic Beier : accordéon
Tchavolo Hassan : guitare rythmique
Antonio Licusati : contrebasse
Marius Apostol : violon
Loan Streba : clarinette

En cette année de centenaire de Django Reinhardt, Angelo Debarre a souhaité créer un spectacle à part entière. Avec décors et scénographie. Il explore dans « Manoir de mes Rêves » toutes les émotions de l’âme manouche. Angelo Debarre fait partie de ces artistes qui ont aidé au grand retour de la musique de Django dans les années 80. Depuis ses débuts en compagnie de Serge Camps, il a parcouru toutes les routes du monde de New York à Tokyo en passant par Montréal où il fut l’un des deux artistes invités à célébrer les cinquante ans de la disparition de Django Reinhardt devant plus de huit milles personnes lors du Festival International de Jazz. Musicien exigeant, guitariste virtuose, il a trouvé avec l’accordéoniste Ludovic Beier un complice à la hauteur de son ouverture. C’est avec lui, et avec quelques nouveaux artistes qu’il nous propose la première à Samois de ce spectacle.

Repères biographiques :

Angelo Debarre est natif de St-Denis en France et a débuté la guitare à l’âge de huit ans. Dans la communauté manouche, la tradition se transmet oralement lors des fêtes et rencontres en famille où la musique y occupe toujours une place prépondérante. Angelo confirmait d’ailleurs ce fait lors d’une entrevue accordée à Michel Bedin de Jazz Hot : « Vous savez, quand on est trois cents à quatre cents caravanes, les réunions de musique, ce n’est pas ce qui manque. »1. La tradition musicale manouche initiée par Django Reinhardt constitue le cœur de cette culture. Angelo Debarre est vite devenu l’un des maîtres du jazz gitan. Il a fondé son premier groupe le « Angelo Debarre Quintet » en 1984. Dès l’année suivante il entreprend de nombreuses tournées en compagnie de musiciens tziganes qui le mèneront partout dans le monde. Cette musique n’a plus de secret pour lui, ce qui ne l’empêche pas de nous l’offrir lors des concerts et festivals avec enthousiasme et passion. La musique de Django Reinhardt, c’est pour Angelo Debarre, une musique qui conserve tout son dynamisme et ses richesses d’antan … une musique intemporelle.

Il maîtrise avec un égal bonheur le répertoire tzigane de l’Europe de l’Est. C’est au contact de Serge Camps à la Roue Fleurie, lieu de rencontre par excellence des tziganes à Paris, qu’il s’initie à cette musique. Il y jouera régulièrement de 1985 à 1987. C’est à cette époque que Jon Larsen 2, spectateur à La Roue Fleurie, est fasciné par la musique qu’il y entend et décide de convier Angelo Debarre, Serge Camps ainsi que Frank Anastasio à un studio d’enregistrement. « Gypsy Guitars », le disque qui témoignera du dynamisme du groupe ainsi que de la grande variété de répertoire tsigane interprétée, demeure aujourd’hui un incontournable pour tous les aficionados de musique tsigane d’Europe de l’Est et de musique manouche !.

Plus récemment, Angelo Debarre a enregistré « Caprice », son premier album en tant que leader. Un album qui nous permet d’apprécier son talent de compositeur en plus de nous présenter le jazz gitan sous un nouveau jour ! Un disque où l’on retrouve l’excellent Florin Niculescu au violon ; Philippe « Doudou » Cuillerier, Max Robin aux guitares ; Bojan Zulfikarpasic au piano ; Bernard Malandain à la contrebasse et Xavier Desandre-Navarre aux percussions. La preuve est faite que la musique manouche n’a pas fini de nous séduire ! L’album « Caprice » a reçu un bel accueil tant de la part du public que de la presse. Cet enregistrement est maintenant disponible au Canada (voir discographie) depuis mars 2000. C’est à cette occasion qu’Angelo Debarre est revenu à Montréal pour le présenter au Lion D’Or le 11 juillet en compagnie de Matcho Winterstein à la seconde guitare et de Michel Donato à la contrebasse. Il s’est également produit en duo avec Matcho Winterstein dans le cadre du Festival d’Été de Québec, édition 2000.

On a pu entendre Angelo Debarre avec le groupe Bratsch ou le Hot Club de Norvège/Jon Larsen et aux côtés de musiciens comme Jimmy Rosenberg, Biréli Lagrène, Romane, Florin Niculescu, Ola Kvernberg, Moreno, Matcho Winterstein, Michel Donato, ... Sa discographie s'est considérablement étoffée ces 5 dernières années, notamment aux côtés de Ludovic Beier.


Angelo Debarre dit avoir été influencé par Django Reinhardt, Charlie Parker, mais aussi par Marcel Dadi et Chet Atkins.


L'artiste apparait dans le film Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar sorti le 20 janvier 2010. Il y campe un manouche donnant des leçons de guitare à Serge Gainsbourg.

 

La video du spectacle :



Disque : « Gypsy Unity », Le Chant du Monde

Site : http://www.angelodebarre.com